×
Pass
Pass Par Dr Mohamed BENABID
Le 22/10/2021

Le pass vaccinal s’invite dans quelques jours pour un débat qui s’annonce chaud au Parlement. L’entrée en vigueur, controversée, du dispositif mérite, il est vrai, moult... + Lire la suite...


+ DE BONNES SOURCES
E-commerce: 14,9 millions d'opérations à fin septembre Par Fatim-Zahra TOHRY
Le 22/10/2021

Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 14,9 millions d'...

+ de Bonnes Sources...
Recevoir notre newsletter

Le Livre blanc de la BCP

Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:4892 Le 07/11/2016 | Partager

L'ignorance des technologies, des équipements, de leurs coûts ou encore des gains liés aux investissements verts... figure parmi les barrières au développement des marchés de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables. «La plupart des entreprises sont mal informées sur les enjeux et les solutions énergétiques», rapporte la BCP dans son livre blanc. En outre, le manque de cohérence des politiques publiques et un cadre réglementaire peu contraignant constituent tout aussi des obstacles pour la transition énergétique. «L'on ne peut vouloir développer les énergies renouvelables et continuer à subventionner les énergies fossiles», regrette un expert. Aujourd'hui, le gaz butane est un puissant concurrent aux solutions propres. 
Le volet financement apparaît loin au niveau des obstacles, mais, comme partout, il y a encore des efforts considérables à fournir. Plusieurs banques accordent des prêts pour les projets d'efficacité énergétique et d'énergies renouvelables des entreprises. Néanmoins, l'ensemble du dispositif, y compris des aides publiques est méconnu. Sinon, la complexité et la lourdeur des dossiers à constituer pour ce type d'investissement refroidissent les entreprises, relèvent des professionnels cités par la BCP. Ceux-ci critiquent le faible soutien de l'Etat aux projets énergétiques des entreprises. Parmi les recommandations recueillies par la BCP, les experts suggèrent entre autres le développement de mécanismes financiers spécifiques pour les projets verts ou encore l'instauration de contrat, de performance énergétique par les compagnies de services énergétiques. Ces contrats pourraient aider à surmonter les barrières pour introduire les mesures d'efficacité énergétique et fournir une gestion appropriée des risques. De même, la création d'un observatoire du financement de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables pourrait donner plus de visibilité sur l'état de financement des projets verts et permettre des ajustements pour plus d'efficacité. 
 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite