×
Pass
Pass Par Dr Mohamed BENABID
Le 22/10/2021

Le pass vaccinal s’invite dans quelques jours pour un débat qui s’annonce chaud au Parlement. L’entrée en vigueur, controversée, du dispositif mérite, il est vrai, moult... + Lire la suite...


+ DE BONNES SOURCES
E-commerce: 14,9 millions d'opérations à fin septembre Par Fatim-Zahra TOHRY
Le 22/10/2021

Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 14,9 millions d'...

+ de Bonnes Sources...
Recevoir notre newsletter

Sciences des matériaux: Rendez-vous d'experts le 18 novembre

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5884 Le 13/11/2020 | Partager
Une conférence internationale virtuelle réunit 250 professionnels de 20 pays
Echange d'expériences, méthodes innovantes, formation… jusqu'au 28 novembre
sciences-des-materiaux-084.jpg

Des conférences publiques et thématiques seront animées autour des avancées réalisées en matière d’innovation des matériaux intelligents en nouvelles technologies (Ph. UMPO)

Avancées technologiques des nouveaux matériaux, solutions aux enjeux énergétiques générés par le changement climatique… Des réponses et des expériences sur ces questions seront partagées lors de la 4e Conférence internationale sur les sciences des matériaux et environnement ICMES 2020, organisée par la faculté des sciences de l’Université Mohammed Premier d’Oujda (UMPO) du 18 au 28 novembre prochains. Ce rendez-vous virtuel, de dix jours, sera non seulement l’occasion d’exposer les avancées réalisées dans le domaine des sciences des matériaux et de l’environnement, mais aussi d'assurer des formations, à distance, au profit des jeunes chercheurs et doctorants.

La conférence de cette année est considérée comme une plateforme multidisciplinaire pour les chercheurs et les industriels, ainsi que pour les compétences marocaines, Marocains du monde et résidants en diaspora, pour renforcer la coopération dans le développement de méthodes nouvelles et innovantes. Dans le détail, cela concerne les matériaux et leurs applications dans le domaine de l'énergie, énergies renouvelables, sciences de l'environnement, développement durable, biotechnologie, électrotechnique de l'intelligence artificielle et médecine.

«Plus de 250 participants représentant 20 pays sur plus de cinq cents demandes de participation échangeront leurs expériences. Ils représentent un panel de scientifiques, universitaires, chercheurs et industriels d'Afrique, d'Amérique du Nord et du Sud, d'Europe, d'Asie, d'Australie et du Moyen-Orient», annonce Belkheir Hammouti, fondateur de ce forum international. Cette initiative laisse entrevoir un climat et un écosystème favorables à la distinction scientifique et académique, «indispensables pour rassurer les différents partenaires de l’université», précise Yassine Zarhloule, président de l’UMPO.

La session scientifique sera ouverte, mercredi à 18h00, par le professeur Muhammad Khaja Nazeeruddin, directeur de laboratoire à l'Ecole polytechnique fédérale de Suisse. Il est considéré comme un leader international dans la recherche de l'ingénierie moléculaire des matériaux fonctionnels et la conversion de l'énergie solaire.

Ali KHARROUBI

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite