×
Pass
Pass Par Dr Mohamed BENABID
Le 22/10/2021

Le pass vaccinal s’invite dans quelques jours pour un débat qui s’annonce chaud au Parlement. L’entrée en vigueur, controversée, du dispositif mérite, il est vrai, moult... + Lire la suite...


+ DE BONNES SOURCES
E-commerce: 14,9 millions d'opérations à fin septembre Par Fatim-Zahra TOHRY
Le 22/10/2021

Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 14,9 millions d'...

+ de Bonnes Sources...
Recevoir notre newsletter

Les défis de l’hôtellerie de demain

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5886 Le 17/11/2020 | Partager
Sécurité du voyage, gestion de déchets, recette et productivité
L’OMT et Sommet Education offrent 30 bourses à des porteurs de projets plus durables

Réduction des déchets et durabilité, emploi et éducation, sécurité et expérience de voyage, recettes et productivité. Ce sont les défis de l’hôtellerie de demain, confirmés d’ailleurs par le concours organisé par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et Sommet Education dont l’objectif est de repérer des idées et des individus capables d’accélérer le redressement du secteur du tourisme post-Covid-19. Près de 50 % des projets relèvent de l’objectif 8 des OMD. 

hottelerie-086.jpg

 Logiciel de collaboration hôtelière, assistance client personnalisée, nettoyage et gestion des installations, recrutement de services de personnes handicapées…les 30 projets sélectionnés avaient pour challenge, des idées novatrices pour le redressement du secteur post-covid (Ph. DR)

C’est-à-dire le travail décent et la croissance économique. De nombreux projets portent aussi un regard nouveau sur l’action face à la Covid-19.  «Ce concours montre le tourisme et l’hôtellerie sous leur meilleur jour, en faisant voir comment les innovateurs du monde entier peuvent maintenir le tourisme, l’hôtellerie et les voyages en toute première ligne du développement durable, en étant porteurs de changement positif pour tous», indique Zurab Pololikashvili, SG de l’OMT. A noter que le concours a fixé comme challenge de faire passer en premier les intérêts des populations et de la planète.

L’idée-force est que les projets présentés puissent voir le jour et d’augmenter leurs chances de produire un impact dans le secteur du tourisme. Près de 600 porteurs de projets en provenance du monde entier ont déposé leurs candidatures. Trente finalistes ont été sélectionnés et recevront une bourse complète d’études pour suivre une formation (du niveau d’un diplôme de premier cycle ou du master) parmi 30 programmes d’études hôtelières, tous hébergés par les établissements de prestige international de Sommet Education spécialisés dans l’hôtellerie et les arts culinaires: Glion Institute of Higher Education, Les Roches et École Ducasse.

Le défi de l’hôtellerie comportait quatre catégories. La catégorie Hôtels et exploitation hôtelière a été la plus populaire, 41 % de toutes les candidatures concourant dans cette catégorie. Venait ensuite la catégorie Voyages, biens et services de luxe (34 %), puis Restauration et boissons (17 %), et enfin Immobilier intelligent (8 %).

La répartition dans les différentes catégories montre le vif intérêt porté à l’amélioration de l’exploitation hôtelière au niveau de son impact social, de nombreux projets visant à réduire le chômage et à améliorer la gestion du personnel hôtelier. A l’issue de ces formations pour les porteurs de projets, trois derniers projets gagnants parmi les 30 finalistes sélectionnés seront annoncés en mars 2021. Leurs porteurs recevront des fonds d’amorçage de la part d’Eurazeo, groupe mondial d’investissement auquel appartient Sommet Education.

                                                                         

8 fois plus que la perte subie lors de la crise de 2009

voyage-086.jpg

Les  restrictions  sur  les  voyages  imposées face à la pandémie continuent de frapper durement le tourisme mondial. Les  dernières  données de l’Organisation mondiale du  tourisme (OMT) font état d’une baisse de 70% des arrivées de touristes internationaux au cours des huit premiers mois. Selon le tout dernier Baromètre du tourisme mondial de l’OMT, les arrivées de touristes internationaux ont diminué de 81 % en juillet et de 79 % en août, les deux mois qui sont traditionnellement les plus chargés de l’année et le pic de la saison estivale dans l’hémisphère nord. La baisse jusqu’en août représente 700 millions d’arrivées en moins par rapport à la même période en 2019 et se traduit par une perte de 730 milliards de dollars de recettes (exportations du tourisme international). C’est plus que 8 fois la perte subie lors de la crise économique et financière mondiale de 2009. «Cette baisse sans précédent a des conséquences sociales et économiques dramatiques et met en danger des  millions d’emplois  et d’innombrables entreprises»,  a  averti le Secrétaire général de l’OMT, Zurab  Pololikashvili.  «Cela  souligne  qu’il  faut  d’urgence  relancer le tourisme en toute sécurité, en temps opportun et de manière coordonnée». Le groupe d’experts de l’OMT s’attend à un rebond du tourisme international en 2021, principalement au troisième trimestre. Toutefois,  pour 20% des experts,  ce rebond ne pourrait avoir lieu qu’en 2022.

Badra BERRISSOULE

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite