×
Pass
Pass Par Dr Mohamed BENABID
Le 22/10/2021

Le pass vaccinal s’invite dans quelques jours pour un débat qui s’annonce chaud au Parlement. L’entrée en vigueur, controversée, du dispositif mérite, il est vrai, moult... + Lire la suite...


+ DE BONNES SOURCES
E-commerce: 14,9 millions d'opérations à fin septembre Par Fatim-Zahra TOHRY
Le 22/10/2021

Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 14,9 millions d'...

+ de Bonnes Sources...
Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/lecotest/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/lecotest/public_html/includes/unicode.inc).

UM6SS: 1er Diplôme Universitaire pour les malades du cancer

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5983 Le 06/04/2021 | Partager
Des patients peuvent transfor­mer leur vécu en vraie expertise
Consulting auprès d’hôpitaux, formation, associatif… plusieurs débouchés

L’idée est pour le moins origi­nale, permettre à des patients de trans­former leur expérience de la maladie en réelle expertise. Elle nous vient de France, et plus précisément de la Sorbonne, à travers son Université des Patients™. L’Université Mohammed VI des sciences de la santé (UM6SS) a repris le concept, en partenariat avec l’université française, pour offrir un parcours académique à des malades du cancer. A la clé, un diplôme univer­sitaire (DU) de «Patient partenaire en oncologie».

medciens-083.jpg

A force d’exercer leur métier, certains médecins ont tendance à se transformer en «techniciens de la santé». Un regard plus «humain» d’un malade devenu expert pourrait être précieux pour améliorer le parcours des patients

«Durant sa maladie, le patient devient expert! Nous lui offrons donc une base scientifique pour compléter ses connaissances», relève Chakib Nejjari, président de l’UM6SS. «Le savoir des malades reste expérientiel, basé sur un vécu. Le but de ce diplôme est de les doter de savoirs acadé­miques, et de les rendre aptes à aider les autres de façon plus structurée», ajoute Wafaa Kaikani, responsable pédagogique du DU.

Parmi les débouchés, la mission de conseil auprès des structures de soin. «Certains pourraient être experts auprès d’hôpitaux souhaitant amélio­rer la qualité de leur prise en charge», explique Nejjari. Toutefois, l’activité n’est pas encore organisée au Maroc. Les lauréats pourraient, également, s’investir dans des ONG, ou encore se transformer en formateurs. Le comité pédagogique du DU, avec des ensei­gnants du Maroc et de France, compte d’ailleurs une «patiente experte» di­plômée de la Sorbonne, Latifa Chérif. «Elle a même construit le diplôme avec nous», confie Kaikani. L’UM6SS prévoit d’associer quelques uns des lauréats du DU à des cours de méde­cine, ce qui pourrait apporter une réelle valeur ajoutée à la formation des futurs médecins.

La première promotion, de 19 par­ticipants (dont 18 femmes), a démarré son programme en janvier dernier avec six modules, à raison d’un par mois. D’un total de 100 heures, le cursus, pour l’heure dispensé à titre gracieux, se termine en juillet prochain. Il sera conclu par un stage et un projet de fin d’études.

Ahlam NAZIH

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite