×
+ L'ÉDITO
Par Dr Mohamed BENABID
Le 22/10/2021
Pass

Le pass vaccinal s’invite dans quelques jours pour un débat qui s’annonce chaud au Parlement. L’...

+ Lire la suite...
+ DE BONNES SOURCES
E-commerce: 14,9 millions d'opérations à fin septembre Par Fatim-Zahra TOHRY
Le 22/10/2021

Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 14,9 millions d'...

+ de Bonnes Sources...
Recevoir notre newsletter
node/1077605

Phénomène des «Gilets jaunes»: Une mobilisation pour y mettre fin!

Par L'Economiste | Edition N°:6025 Le 04/06/2021 | Partager

La forte mobilisation sur les réseaux sociaux de citoyens pour le moins dégoûtés par le comportement parfois agressif des «gardiens de voitures» approche les 100.000 membres sur facebook.

gardiens-025.jpg

Une réaction en chaîne appelant clairement à leur boycott et blâmant notamment le phénomène de plus en plus courant de racket.  Nos lecteurs, particulièrement concernés par ce problème, prennent la parole… (Cf. notre article du 25/05/2021)  

■ Ils sont partout!
Les gardiens de voiture sont présents à chaque coin de rue au sein du Royaume. Une cigarette à la main, ceux-ci guident les automobilistes comme si ils garaient un avion. Alors qu’au final, ces individus représentent une gêne bien plus qu’une aide! Pourquoi les payer? Nous sommes déjà contraints de financer annuellement la vignette comme droit d’utilisation des routes… C’est juste consternant!
M.N.

■ Le gouvernement doit les rayer de la carte
C'est au gouvernement de mettre fin à cette tendance fâcheuse et contraignante pour les automobilistes, et ce à travers le pays entier! Ce phénomène porte en effet grandement atteinte à l’image des Marocains, se voulant à la fois dégradant aux yeux des touristes et gênant vis-à-vis des citoyens. De plus, ces individus ne payent aucun impôt, représentant donc un manque à gagner pour l’Etat. Une affaire à suivre de très près…
R.G.

■ Quand le ridicule ne tue pas
Les gardiens de voiture à Casablanca n’ont aucune utilité! Ils ne sécurisent aucunement nos véhicules, prenant la fuite à la moindre petite rayure… Quant à leur «appui» pour nous aider à nous garer, ceci est totalement inutile voire même ridicule. Nous ne sommes pas des manchots! Ce métier n’en est pas un, c’est une insulte à notre intelligence et prendre tout simplement les automobilistes pour des idiots…
K.A.

■ Une profession honnête dans le fond!
Beaucoup crient au scandale dans cette affaire!  Pourtant, je demeure intimement persuadé que ces plaintes sont infondées et exagérées. En effet, parmi ces gardiens de voiture, beaucoup sont honnêtes et essayent tant bien que mal de protéger votre véhicule tout en vous aidant à le «parker». Soyons indulgents et percevons-le avant tout comme une contribution à la paix sociale!
L.P.

                                                                  

■ Administration marocaine: Que faut-il améliorer?
Je souhaite réagir à l’éditorial intéressant du Docteur Benabid, paru dans votre numéro du weekend dernier et portant sur la réforme de l’administration. Certes, cette dernière doit être améliorée au plus vite. Nul ne peut le nier! Néanmoins, je n’aime plus le terme «réforme». Ce mot ne veut plus rien dire chez nous! Cela fait des années que, tous les ans, des articles abordent «la réforme de l’administration» ou encore celle de la justice sans préciser ce qu’elle comporte au juste. Au point que les mots en perdent leur sens! Une administration doit être pilotée suivant des indicateurs bien précis, tels que le Rule of Law Index, le Doing Business Index, le PISA Index ou encore l’Open Gouvernement Data Index.  En effet, ce qui ne se mesure pas via des standards internationaux ne peut s’améliorer… Par ailleurs, vous ne donnez aucun exemple concret des mesures à prendre. Plusieurs coulent pourtant de source. Trouvez-vous normal qu’un dirigeant de la région de Casablanca préside également une grande administration (le MASEN) de Rabat? Il faut donc interdire aux présidents d’établissements publics et aux présidents de région d’exercer deux mandats à la fois. Autre remarque. Pourquoi le ministère le plus important n’a pas de site internet? C’est aberrant! Si personne ne parle de ces problèmes, le Maroc restera un pays sous-développé… S’habituer au ridicule, c’est ce qui tue notre pays.
W.K.

■ Analphabétisme: Le chiffre qui blesse!
Cher Docteur Benabid, l’édition du 27 mai dernier révélait aux lecteurs un chiffre à la fois terrifiant et effarant! «27% des élèves marocains maîtrisent les bases de la lecture à l’âge de 15 ans», a ainsi écrit votre collaborateur Moulay Ahmed Belghiti. A lui seul, ce chiffre résume le niveau de sous-développement de notre pays! C’est en effet ce chiffre qui devrait faire la une de votre journal! L’on retient ainsi que plus de 70 ans après la libération du Maroc des Français, les 2 tiers des Marocains de la génération actuelle demeurent de parfaits analphabètes… J’adore mon pays certes, mais ce chiffre me fait honte. Un tel chiffre reflète l’échec des partis politiques mais aussi celui des étudiants. Par ailleurs, l’élite, et en particulier l’élite dirigeante, a une lourde responsabilité… Je pleure de rage en voyant ces gamins supplier de pouvoir rentrer en Espagne. J’en pleure de rage…
O.D.

                                                                  

Et d’autres réactions

■ Tourisme: La fin des haricots!

tourisme-025.jpg

Les recettes touristiques durant le premier trimestre 2021 ont réellement dégringolé, accusant une baisse de plus de 69%! Pourtant, excepté l’indemnisation des employés, aucune aide de l’Etat n’a été tentée pour sauver l’économie de ce secteur pourtant stratégique pour le pays… Ainsi, si ce fiasco continue, hôtels et maisons d’hôte seront contraints de déposer le bilan! La région la plus touchée par ce drame est sans aucun doute celle de Drâa-Tafilalet qui, même si les frontières rouvrent, n’auront pas de clients étant donné la chaleur particulièrement élevée à cette période! Consternant…
S.P.

■ Ne pas diffuser la jurisprudence est un frein au développement!
L'article de M. Faiçal Faquihi «Accès ouvert, accès fermé… à la jurisprudence !» est excellent (voir «Que dit la loi?», L’Economiste n°6018 du 26 mai 2021).  Au Maroc, nous avons la chance d'avoir la sécurité. Mais ce qui fait un pays développé, c'est la sécurité juridique, la sécurité sociale, la sécurité routière! Que le site internet de la Cour (de cassation) ne marche pas est particulièrement grave. L’Economiste évoque souvent l'importance de financer l'économie. Hors, la sécurité juridique pèse sur la décision d'investir de la diaspora marocaine à l’étranger, en particulier dans les activités à haute valeur ajoutée. Même dans l'immobilier et les activités à plus faible valeur ajoutée.
O.B.

■ Projets urbains en suspens à Casablanca: Une stratégie volontaire des élus!  
Le citoyen ne voit le verre qu’à moitié vide et attend en fait beaucoup de ses élus. Il n’est pas dupe pour ignorer la raison pour laquelle bon nombre de chantiers terminés depuis un moment ne sont toujours pas inaugurés. Pourquoi cela? Simplement parce que nos élus attendent l’approche des dates des élections pour bomber leur torse grâce à ces mêmes réalisations, attendant en contrepartie leur réélection! En somme, cette démarche revient à prendre les électeurs pour des idiots…Il est d’ailleurs très probable que ces mêmes électeurs réagissent de manière inattendue, en ignorant ces représentants et en étant tenté de voter pour d’autres partis politiques.
B.S.

 

 

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite