×
+ L'ÉDITO
Par Dr Mohamed BENABID
Le 22/10/2021
Pass

Le pass vaccinal s’invite dans quelques jours pour un débat qui s’annonce chaud au Parlement. L’...

+ Lire la suite...
+ DE BONNES SOURCES
E-commerce: 14,9 millions d'opérations à fin septembre Par Fatim-Zahra TOHRY
Le 22/10/2021

Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 14,9 millions d'...

+ de Bonnes Sources...
Recevoir notre newsletter
node/1078114

Pass vaccinal: Liberté de circulation accordée!

Par L'Economiste | Edition N°:6034 Le 17/06/2021 | Partager
vaccins-034.jpg

Depuis quelques jours, le Maroc a mis en place le pass vaccinal. Une autorisation pour les personnes vaccinées d’effectuer des déplacements sur l’ensemble du territoire sans la moindre restriction mais, également, de voyager à l’étranger. Une décision vivement soutenue et félicitée par nos lecteurs… (Cf. notre article du 05/06/2021)  

■ Un grand merci aux responsables!
Merci aux responsables qui ont pris cette sage et importante décision! Disposer d’une liberté de circulation plus importante devenait en effet nécessaire, étant donné la longue période de restrictions imposée pour faire face à la pandémie! Il était temps de souffler un peu.
B.L.

■ Une arme contre l’abus de documents illicites  
Cette autorisation permettra au pays de lutter contre l’abus de documents illicites et d’organiser avec un tant soit peu de logique et de rigueur notre déconfinement.
Z.M.

■ Un pas en avant vers la normalité
Electronique ou en format papier, ce pass sanitaire s’avère une décision judicieuse, à condition bien évidemment que son fonctionnement soit appliqué avec éthique et transparence par les autorités compétentes ainsi que par les citoyens marocains. Grâce à ce procédé, les personnes vaccinées pourront enfin se déplacer librement et à tout moment à travers le Royaume mais, également, voyager à l’étranger sans la moindre restriction. Elles pourront également prendre part à des concerts ou à des festivals, évènements qui seront sans aucun doute entièrement conditionnés par ce pass. Un champ d’action particulièrement large qui devrait stimuler chez chacun d’entre nous le désir de se faire vacciner. Un pas positif de notre pays dans la lutte contre cette pandémie!
A.A.

■ Restons vigilants!
Mettre en place un pass sanitaire signifie indirectement que toute personne vaccinée est immunisée contre le Covid-19. Or, en réalité, c’est loin d’être le cas! En effet, plusieurs personnes ayant reçu les deux doses ont contracté le virus au cours des dernières semaines. Certaines ont même péri suite au développement de la maladie alors qu’elles étaient bel et bien vaccinées! Cela ne prouve qu’une chose: le vaccin n’est pas une solution en soi et ne protège pas totalement contre le coronavirus. D’autant plus que les personnes vaccinées peuvent être asymptomatiques et transmettre à une tierce personne le virus ! Restons donc vigilants. La pandémie est encore loin d’être terminée…
M.C.A.

                                                                

Drame: Un policier tué de sang froid!

policiers-034.jpg

La mort du policier de Safi récemment tué à l’arme blanche par un citoyen de 46 ans suite à un différend sur le prix de marchandises a offusqué bon nombre de nos lecteurs. Leurs témoignages pris sur le vif… (Cf. notre article du 30/05/2021)  

■ Des gilets pare-balle s’imposent!
Mes sincères condoléances à sa famille. Des drames pareils ne devraient pas exister! Il faut que la police travaille en portant constamment des gilets pare-balles. Autre solution, instaurer et mettre en application des peines sévères pour calmer les ardeurs de ces criminels!
B.P.

■ Jungle urbaine!
Il est complètement hallucinant de constater que, malgré les efforts déployés par la DGSN pour combattre le port d’armes blanches, bon nombre de Marocains en possèdent illégalement. C’est à croire que nous vivons dans une jungle!
E.L.

                                                                

Et d’autres réactions

■ Crise maroco-espagnole: Le boycott meilleure arme économique!
Les occidentaux, quelle que soit leur position géographique, ont toujours milité pour que nous leur soyons redevables de bien vouloir nous acheter nos produits lesquels n’ont pas vu leur prix augmenter avec le temps. En dévaluant notre monnaie par rapport aux diverses devises utilisées, nos clients occidentaux achètent nos produits toujours moins chers! Pour revenir à l’Espagne ou plutôt aux dirigeants espagnols, ces derniers privilégient leur positionnement politique gauchiste ou d’extrême droite au détriment des intérêts économiques de leur propre pays. Ils sont allés jusqu’à libérer dans la nature un criminel alors qu’il était recherché par leurs instances judiciaires. Quand ces gouvernants n’arrivent même pas à respecter leurs propres lois, pourquoi s’attendre à ce qu’ils respectent leurs engagements vis-à-vis de pays tiers? Le Maroc doit – dans l’idéal – préparer dès maintenant la relève de ce client malhonnête et le laisser écouler ses produits ailleurs! Une idée me vient à l’esprit. Et si l’on arrêtait de leur envoyer de la main d’œuvre bon marché pour la cueillette de leurs fruits rouges? La force économique demeure la meilleure arme dont nous disposons…
B.S.

■ Covid: L’Institut Montaigne juge la gestion marocaine réussie!
Il faut rendre à César ce qui appartient à César. Cette maxime bien connue – expression européenne en passant – s’applique particulièrement à la gestion marocaine de la pandémie du Covid-19. Le Royaume a en effet fait preuve d’une stratégie particulièrement anticipative à ce niveau, mise en place dès le début de la crise sanitaire voire même avant la grande majorité des pays européens! En somme, l’Institut Montaigne n’a pas fait preuve de complaisance. Il a juste relaté la réalité des faits!
B.S.   

■ Un dossier Enseignement remarquable!
Je vous félicite pour votre dossier sur l'enseignement supérieur et le système doctoral (cf notre édition du 15 juin).
Dossier très très bien réalisé.
Je me permets d'ajouter deux éléments.
- Certains professeurs ne parlent pas un mot d'anglais et ignorent tout des best-practices du monde anglo-saxon
- Le manque de ressources. Quand on est inscrit au sein d'une université européenne, ou américaine, on a des centaines de journaux académiques, dès la licence. Au Maroc, bon courage!   
- L'absence de lieux calmes pour travailler. Faire de la recherche est difficile et demande du silence. Ce n'est pas le fort de nos lieux de recherches ou de notre société.
- La société ne valorise pas le savoir. On continue de construire des mosquées chaque année, ce qui est fou vu leur nombre, alors que des villes entières - des villes, pas des villages - n'ont pas de bibliothèques de qualité. Dans des villes reculées d'Europe, j'ai vu de meilleures bibliothèques qu'au sein de Témara!
En tout cas bon dossier. Bravo.
W.K.

 

 

 

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite