×
+ L'ÉDITO
Par Dr Mohamed BENABID
Le 22/10/2021
Pass

Le pass vaccinal s’invite dans quelques jours pour un débat qui s’annonce chaud au Parlement. L’...

+ Lire la suite...
+ DE BONNES SOURCES
E-commerce: 14,9 millions d'opérations à fin septembre Par Fatim-Zahra TOHRY
Le 22/10/2021

Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 14,9 millions d'...

+ de Bonnes Sources...
Recevoir notre newsletter
node/1079501

Courrier des Lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:6058 Le 23/07/2021 | Partager

Aïd Al adha: L'offre largement suffisante

aid_al_adha_6058.jpg
Ph. L'Economiste

L'offre en ovins et caprins destinés à l'abattage de l'Aid est estimée à plus de 8 millions de têtes dont plus de 6,5 millions d’ovins et 1,5 million de caprins, selon les derniers chiffres du ministère de tutelle. La demande est estimée à 5,5 millions de têtes. Ce qui montre que les disponibilités en ovins et caprins couvrent largement la demande (cf.édition du 14 juillet 2021).

Risque sanitaire accru
J'estime qu'il y a des priorités à gérer et à encourager. Chaque année la fête de l'Aïd Al Adha pose des problèmes qu'il faudrait à terme combattre. 
1) Le sacrifice durant cette fête n'est pas une obligation religieuse. 
2) Telle que cette fête est organisée par les Marocains, elle constitue une entorse au bon savoir vivre, car des familles se privent énormément pour l'achat de la bête à sacrifier. 
3) La réalisation de cette fête est à la limite "haram" car elle ne se réalise pas dans les procédures dictées et que nos parents nous avaient inculquées il y a de cela des décennies. Le message qui avait été véhiculé par le passé est que la bête sacrifiée devait être partagée avec les personnes nécessiteuses et donc dans le besoin. Combien y a-t-il actuellement de Marocains qui partagent la carcasse de la bête sacrifiée avec des personnes nécessiteuses? La question reste posée.
4) Cette fête est une occasion de tous les risques sanitaires, rappelez-vous l'affaire des carcasses vertes dès le lendemain de l'abattage il y a de cela deux années? 
S.B.


Marrakech: Une autoroute à "Bab Ighli"!
COP22 citoyenne annonçait-on, pour la planète, la santé pour les citoyens. Tous contre la pollution!... En 2021 la petite rue touristique Bab Ighli, entrée du palais royal, qui avait toujours été piétonne, est devenue une autoroute!!!
Des centaines de véhicules et motos empruntent la petite rue, malgré les panneaux toujours présents "interdit à la circulation". Un ballet dans les 2 sens de milliers de véhicules par jour, mobylettes, scooters et camionnettes qui mettent en danger les piétons, les enfants qui se rendent au complexe scolaire Le Méchouar et surtout polluent comme jamais et mettent en danger mortel les habitants qui dorénavant vivent dans un nuage de pollution, de particules cancéreuses de gaz d'échappement et rendent invivable la vie au quotidiens des locaux avec le brouhaha destructeur de ces véhicules! Que font les autorités?! Alors qu’à 500 m, il existe une route traversant le jardin de l'Agdal pour joindre la route de l'Ourika à celle d’Aït Ourir, Ouarzazate et le quartier Sidi Youssef ! Pourquoi faire passer des véhicules à moteur par milliers à travers une zone habitée, par une rue touristique qui plus est?
Partout dans le monde, on réduit le trafic routier dont on connaît les effets tueurs sur les personnes et on remplace les rues de circulation en rues piétonnes. A Marrakech, ville qui a accueilli la Cop22, sur le lieu même où s'est tenue cette conférence mondiale... on fait l'inverse. Scandale!
A.B.

Voyageurs de la liste B: Quarantaine à domicile
Mon époux est Marocain avec un titre de séjour français, peut-il être isolé à son domicile à son arrivée? Je suis Française, comment cela va se passer pour moi? Je vais devoir aller à hôtel avec mes enfants et mon mari chez lui? Nous n’avons reçu qu’une seule dose de vaccin tous les deux? 
J.S.


Le dirham quasi-stable face à l'euro et au dollar 

Le dirham est resté quasi-stable face à l'euro et au dollar américain durant la période allant du 8 au 14 juillet 2021, selon Bank Al-Maghrib (cf. édition du 18 juillet 2021)

Il faut communiquer les avoirs en devises
Logiquement Bank Al-Maghrib lorsqu’elle nous annonce l'importance de ses avoirs officiels de réserve, je pense qu'il s'agit d'avoirs en devises? Si c'est le cas, pourquoi ne nous communique-t-elle pas ces avoirs en devises, dollars et euros, afin que nous puissions mesurer l'évolution d'une annonce à l'autre. Communiquer en dirhams n'est pas un crime, mais cela ne nous donne pas une idée exacte de l'évolution ou la régression de nos avoirs en devises. BAM peut garder l'annonce en dirhams, mais en donnant une correspondance en devises à cette date d'annonce serait mieux. 

B.S.


Et d’autres réactions

devises.jpg
Ph. L'Economiste

Simplification des procédures administratives: Un problème d’application
Merci pour votre article sur le sujet paru le 2 juillet dernier. Malgré la simplification des procédures, bon nombre d’administrations – quasiment toutes – continuent d’exiger des documents qui ne sont prévus par aucun texte. Et c’est aussi le cas de l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC). C’est scandaleux! 
I.B.

Ifrane: Nouveau complexe touristique pour la famille de l'enseignement| 
C'est une très bonne nouvelle à condition de ne pas répondre à chaque appel que c'est plein. C'est comme ça que ça se passe à Marrakech. Les enseignants sont les derniers à obtenir une réservation. C'est bien dommage!
N.L.

Maroc-Israël: Consultations politiques à Rabat
Il faut aussi voir des accords de coopération militaire entre les deux pays. On a vécu avec des slogans pendant un siècle. On ne gagne rien à mêler bêtement la politique à la religion, le social à la doctrine et la faiblesse à l'arrogance. Tout est clair à présent et les intérêts d'Etat passent avant les idées préconçues et archaïques.
B.T.


fb_twitter_6058.jpg

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite