×
+ L'ÉDITO
Par Dr Mohamed BENABID
Le 22/10/2021
Pass

Le pass vaccinal s’invite dans quelques jours pour un débat qui s’annonce chaud au Parlement. L’...

+ Lire la suite...
+ DE BONNES SOURCES
E-commerce: 14,9 millions d'opérations à fin septembre Par Fatim-Zahra TOHRY
Le 22/10/2021

Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 14,9 millions d'...

+ de Bonnes Sources...
Recevoir notre newsletter
node/1080909

Maroc-Algérie: La rupture qui fait le buzz!

Par L'Economiste | Edition N°:6085 Le 03/09/2021 | Partager
ramtane-lamamra-.jpg

Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères (Ph. L’Economiste)

L’annonce par l’Algérie de la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc – l’accusant entre autres d’être à l’origine des récents incendies survenus au nord du pays – a choqué la quasi-totalité de nos lecteurs. Leurs réactions prises sur le vif face à une rupture jugée inexplicable… (Cf. notre édition du 24/08/2021)

■ Paranoïa
La paranoïa algérienne demeure, dans toute cette histoire, l’élément le plus incompréhensible! Le régime de ce pays irait jusqu’à accuser le Maroc d’être à l’origine du Covid-19! C’est consternant…
C.H.E.

■ Un régime totalement déboussolé…
 C'est l'Algérie qui perd au change dans cette rupture diplomatique. Dommage pour ce peuple qui est continuellement soumis à des dirigeants déboussolés, ne cessant de prendre des décisions hasardeuses sans même se soucier de l’avenir de leur nation…
A.D.

■ C’est mieux ainsi!
Rupture de relations? Mais de quelles relations parle-t-on ? Depuis des décennies, le régime algérien n’a fait que comploter contre le Maroc. Le pays a notamment soutenu, entraîné et armé diplomatiquement ainsi que matériellement une bande de mercenaires ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume ! Aussi, si cette rupture signifie l’arrêt de l’animosité et de la fourberie émanant de ce pays voisin… Alors vive la séparation! Que l’Algérie oublie définitivement le Maroc et se noie dans sa misère économique et sociale!
A.L.

■ Excuses attendues de pied ferme!
Depuis l'épopée de la Marche verte en 1975, qu’a concrètement apporté l’Algérie à notre Royaume en ce qui concerne la récupération des territoires sahariens du Maroc en dehors des quelques déclarations d’engagement et de soutien de son président de l’époque, Houari Boumediene. Expulsion de milliers de Marocains de son territoire obligés d’abandonner leurs biens, soutien financier et militaire à la RASD, insultes et diffamations… La liste est longue ! Pourtant, durant des dizaines d’années, le Maroc n’a cessé de tendre la main à ce pays pour entretenir ses relations de voisinage, comme il est de coutume dans notre culture. Aussi, l’Algérie se doit de présenter ses plates excuses à notre pays pour tous ses agissements!
A.M.

■ Gazoduc
Cette relation diplomatique était déjà pratiquement inexistante ces dernières années. Le Maroc n’a absolument rien à perdre! Même le gazoduc maghrébin reliant l’Espagne à son territoire sera définitivement acquis dès octobre prochain. Ce non-renouvellement du contrat gazier avec l’Algérie permettra à notre Royaume d’exporter du gaz marocain au lieu d’en importer d’Europe! Au final, le Maroc gagnerait considérablement à continuer son chemin sans l’Algérie, poursuivant son développement de manière autrement plus sereine!
M.C.A.    

■ Gare au ridicule!
La relation liant notre pays à l’Algérie est devenue particulièrement ridicule et aberrante depuis quelques mois. Tous les pays voisins en rient à gorge déployée. Tout cela montre que la politique demeure très marquée par la recherche d’intérêts, en particulier pour les pays dits européens «démocratiques» (anciens colonisateurs de ces territoires)! Puisons dans notre intelligence pour couper la route à toute manipulation. La sagesse s’impose, au risque de craindre le pire pour notre région.
A.A.

                                                                   

Crime de Tanger: Gare à la récidive!

L’affaire du gérant du restaurant tangérois assassiné a heurté la sensibilité de nos lecteurs. Leurs témoignages à chaud… (Cf. notre édition du 26/08/021)

■ Un manque d’identification et de prévention
Les individus présentant des signes de troubles mentaux ne sont pas souvent identifiés à temps dans notre pays. Beaucoup d’entre eux errent dans nos rues et représentent un danger potentiel pour chacun d’entre nous, alors qu’ils pourraient tout simplement être pris en charge. Les reconnaître à temps – via des campagnes de sensibilisation et des opérations de «ramassage» - pourrait nous éviter bien des crimes et des incidents! A bon entendeur…
E.L.

■ Intimider pour dissuader!
Notre système de justice doit être imparable. En effet, au jour d’aujourd’hui, aucun Marocain, quelle que soit sa conviction religieuse ou encore sa couleur de peau, n’est sûr de rentrer chez lui sain et sauf chaque soir! Aussi, la peur de la justice doit absolument être inculquée à tout un chacun afin que tous prennent conscience que chaque crime sera sévèrement châtié!
B.S.

                                                                   

Et d’autres réactions

■ Législatives: Maigres chances pour le PJD!

el-othmani-085.jpg

Le récent édito de Mohamed Chaoui sur les maigres chances du PJD d’emporter les prochaines législatives est intéressant à plus d’un titre, mettant l’accent sur les faiblesses d’une structure qui semblait pourtant prometteuse à ses débuts. Le véritable problème de ce parti? Il a beaucoup trop abusé de la confiance du peuple marocain qui avait cru que ce dernier allait mettre fin au désordre dans lequel baignait le pays… Or, après quelques mois de gouvernance, voilà que le peuple découvre que le parti en question s’engageait uniquement vis-à-vis de ses membres au sein des divers ministères ou encore de l’administration publique. Promettant dès le départ de combattre jusqu’au bout la corruption, celle-ci n’a pourtant pas cessé de se développer au cours de ces dix dernières années! A tel point que ce phénomène est finalement devenu quelque chose de banal… Enfin, et comme si cela ne suffisait pas, les gilets jaunes et les marchands ambulants se sont largement multipliés depuis peu. L’ancien chef du gouvernement clamait haut et fort que son parti allait améliorer la situation des citoyens marocains. Au final, après tout ce temps perdu, c’est l’inverse que l’on constate amèrement! L’ensemble des progrès obtenus au fil des derniers mois l’ont été selon des directives royales avant tout. C’est triste!
B.S.

test-covid-085.jpg

■ Falsification des tests Covid: Stoppons ces trafics immondes!
Cette affaire de falsification des tests Covid est un scandale en soi! Comment peut-on imaginer de tels actes dans le contexte de pandémie mondiale actuel? J’espère que nos juges seront suffisamment objectifs et sévères à l’égard des coupables. Il faut absolument infliger des sanctions lourdes pour pouvoir dissuader toute personne de s’adonner à l’avenir à ces trafics immondes!
B.S.

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite