×
Pass
Pass Par Dr Mohamed BENABID
Le 22/10/2021

Le pass vaccinal s’invite dans quelques jours pour un débat qui s’annonce chaud au Parlement. L’entrée en vigueur, controversée, du dispositif mérite, il est vrai, moult... + Lire la suite...


+ DE BONNES SOURCES
E-commerce: 14,9 millions d'opérations à fin septembre Par Fatim-Zahra TOHRY
Le 22/10/2021

Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 14,9 millions d'...

+ de Bonnes Sources...
Recevoir notre newsletter

Elections-Rabat: Le renouvellement des élites en marche

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:6090 Le 10/09/2021 | Partager
Saâdeddine El Othmani et Nabil Benabdallah parmi les grands perdants
Ils ont été battus par le jeune Pamiste Mehdi Bensaid
Le RNI et le PAM raflent 2 sièges chacun
elections-rabat-090.jpg

Elu traditionnellement à Mohammedia, Saâdeddine El Othmani s'est présenté lors des dernières élections à la circonscription Rabat-océan. Le chef du gouvernement sortant a finalement été battu, au même titre que Nabil Benabdallah, patron du PPS, par Mehdi Bensaid, ex-député PAM au titre de la liste nationale des jeunes.

A l’instar des autres régions du Royaume, le PJD a essuyé un échec retentissant aux élections législatives au niveau de l’agglomération de Rabat. Mais pour la capitale, cette défaite était humiliante suite à l’échec de Saad Dine El Otmani, SG du parti.

Selon les résultats provisoires, le Chef du gouvernement sortant n’aura pas pu décrocher l’un des 4 sièges à pourvoir au niveau de la circonscription législative Rabat-Océan où il s’est présenté. Il est arrivé en 5ème position devancé par les 4 candidats obtenant un siège au sein de la Chambre des représentants.

En tête du classement, on trouve Abderrahim Oisslam qui a conduit la liste du RNI. Il est suivi du jeune Mahdi Bensaid du PAM, d’Abdelilah Idrissi Bouzidi du parti de l’Istiqlal et de Nabil Dakch (MP). Parmi les grands perdants au niveau de cette circonscription, il y a également Nabil Benabdallah, SG du PPS. Il faut aussi noter que la FGD n’a pas pu conserver le siège obtenu par Omar Balafrej lors des élections de 2016.

Le même scénario est observé au niveau de la seconde circonscription législative Rabat-Chellah. Les 3 sièges prévus ont été remportés par Alae-Eddine Bahraoui (RNI), Adib Benbrahim (PAM) et El Hassan Lachgar, tête de liste de l’USFP.

Au-delà du Bouregreg, le parti de la lampe a essuyé un sévère revers aux élections déroulées le 8 septembre au niveau des deux circonscriptions législatives de la ville de Salé considérée parmi les fiefs du PJD.

Sur les 7 sièges à pourvoir le RNI a décroché 2 l’un par Noureddine Lazrak, ex maire de Salé, et Abdelkrim Zemzami. Le même score réalisé par le PAM à travers ses deux listes conduites par Rachid El Abdi à Salé-Medina et Mohammed Benatia au niveau de Sala-Al Jadida. Le reste de sièges est réparti entre le PPS, le PI et le MP.

Les grands gagnants des élections législatives à Rabat

■ Circonscription Rabat-Océan
- Abderrahim Oisslam du RNI
De formation ingénieur, il est Chef d'entreprise dans le domaine de l'ingénierie conseil et du BTP.
 - Mehdi Bensaid du PAM
En 2014, il est devenu parlementaire par la voie de la liste des jeunes. En 2019, il est devenu membre du bureau politique de l’organisation.
 - Abdelilah Idrissi Bouzidi du PI
De profession avocat, il est membre du comité exécutif de parti de l’Istiqlal et ex-président de l’arrondissement d’Agdal Ryad
 
■ Circonscription Rabat-Chellah
- Alae-Eddine Bahraoui du RNI
Il est PDG d’une unité industrielle à Rabat spécialisée dans la confection de vêtements pour femmes et fillettes destinés à l’export.
 - El Hassan Lachgar de l’USFP
Il est chef du cabinet du ministre de la justice depuis octobre 2019. Membre du secrétariat provincial de l’USFP à Rabat depuis 2015.

                                                              

Le SG adjoint du PJD perd à Témara

Slimane El Amrani, secrétaire général adjoint du PJD, a connu le même sort au niveau de la circonscription législative Skhirat-Témara où il s’est présenté en tête de liste du parti de la lampe. La liste du RNI conduite par Rachid Hamri a été classée en premier avec plus de 13.000 voix. Les trois sièges restants ont été répartis entre l’UC, le PAM et le PI.

Noureddine EL AISSI 

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite