×
Pass
Pass Par Dr Mohamed BENABID
Le 22/10/2021

Le pass vaccinal s’invite dans quelques jours pour un débat qui s’annonce chaud au Parlement. L’entrée en vigueur, controversée, du dispositif mérite, il est vrai, moult... + Lire la suite...


+ DE BONNES SOURCES
E-commerce: 14,9 millions d'opérations à fin septembre Par Fatim-Zahra TOHRY
Le 22/10/2021

Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 14,9 millions d'...

+ de Bonnes Sources...
Recevoir notre newsletter

Tiflet: L’extension du Parc industriel Aïn Johra se poursuit

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:6109 Le 07/10/2021 | Partager
Le site sera doté d’une zone d’accélération industrielle d’une superficie de 72 ha
Le traitement des eaux du parc sera assuré par une STEP prévue à Tiflet

Le projet du Parc industriel Aïn Johra (PIAJ) sort enfin de sa léthargie pour atteindre une nouvelle vitesse de croisière. La réalisation du site et l’aménagement des infrastructures programmées avaient, en effet, accumulé un énorme retard. Avec l’arrivée de la nouvelle équipe dirigeante, la dynamique a été relancée, permettant au projet de passer à la 2e tranche.

tiflet-009.jpg

Près d’une dizaine de sociétés sont actuellement opérationnelles au niveau du Parc Ain Johra en employant environ 700 personnes (Ph PIAJ)

«Une zone de 10 ha est déjà achevée et totalement commercialisée au profit de 6 sociétés», indique une source de la société de développement et de gestion du PIAJ.

L’aménagement de cette seconde zone a nécessité un investissement de 10 millions de DH. Aujourd’hui, d’autres travaux sont en cours pour la réalisation d’une nouvelle tranche de 10 ha, est-il ajouté. Au total, la superficie aménagée atteindra 50 ha dont 30 ha uniquement dans la 1ere zone. Dans un futur proche, le Parc industriel d’Aïn Johra abritera également une nouvelle infrastructure qui boostera son activité. Il s’agit de la zone d’accélération industrielle (ex-zone franche) qui s’étalera sur une superficie totale de 72 ha. Les travaux d’aménagement et de viabilisation d’une première tranche de 28 ha sont déjà entamés, selon notre source.

L’autre chantier important a finalement abouti après de longues tergiversations. Une solution définitive a été trouvée pour le problème du traitement des eaux produites par le site. Initialement, il était prévu la construction d’une STEP au sein du Parc qui devait également traiter les eaux usées produites par les habitants du centre d’Aïn Johra.

Le scénario retenu, in fine, consiste à construire une STEP au niveau de la commune de Tiflet qui va recevoir aussi les eaux générées par le centre d’Aïn Johra et son parc industriel. Il s’agit d’une solution intelligente proposée dans le cadre d’une vision globale pour la dépollution du bassin du Bouregreg et la réutilisation des eaux usées au niveau de la région de Rabat.

Le coût global de la STEP avec les travaux d’extension (10 ha plus les 28 ha de l’ex-zone franche), est estimé à 120 millions de DH. Le financement de cette enveloppe sera assuré par une contribution (57 millions de DH) accordée par l’Agence MCA-Morocco. Alors que le reste sera mobilisé par la société PIAJ avec une participation de la région pour un montant de 15 millions de DH.

N.E.A.           

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite