×
+ L'ÉDITO
Par Dr Mohamed BENABID
Le 22/10/2021
Pass

Le pass vaccinal s’invite dans quelques jours pour un débat qui s’annonce chaud au Parlement. L’...

+ Lire la suite...
+ DE BONNES SOURCES
E-commerce: 14,9 millions d'opérations à fin septembre Par Fatim-Zahra TOHRY
Le 22/10/2021

Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 14,9 millions d'...

+ de Bonnes Sources...
Recevoir notre newsletter
node/1082533

Covid: C’est parti pour la 3e dose!

Par L'Economiste | Edition N°:6115 Le 15/10/2021 | Partager

L’annonce d’une troisième dose pour la campagne de vaccination nationale a divisé nos lecteurs, certains se réjouissant du côté pratique de la décision et d’autres craignant pour ses effets sur la santé. Leurs réactions à chaud… (Cf. notre édition du 03/10/21)       

covid-doses-015.jpg

■ Une décision tout bénef pour les français résidents!
Etant française résidant au Maroc, je me suis fait injecter ma troisième dose au centre Errahma de Casablanca. Ce fut particulièrement fluide, rapide et efficace. Bravo aux autorités marocaines et au personnel médical qui m’ont reçu dans les meilleures conditions possibles et m’ont permis d’être vacciné avec pfizer après mes deux doses de Sinopharm! Résultat? Je devrais décrocher dans les prochains jours mon pass sanitaire européen et pouvoir enfin visiter ma famille proche!
M.C.A.

■ Incertitude inquiétante
Une telle nouvelle ne me rassure guère! Nous avons déjà reçu deux doses de vaccin n’ayant pas suivi le schéma classique en matière d’approbation scientifique, et voilà qu’on nous parle d’une troisième dose! Sans oublier que cette nouvelle dose peut être administrée sans tenir compte du type de vaccin déjà injecté! Il est temps d’étudier sérieusement la question. Avons-nous la preuve que ces dits vaccins n’auront pas d’effets secondaires à terme? Prudence!
A.A.

                                                                            

Fès: Le DG de la RADEEF arrêté pour corruption!

L’arrestation pour corruption du DG de la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Fès (RADEEF) Hanafi Aboukir n’a visiblement pas suffi comme sanction aux yeux de nos lecteurs. Leurs réactions prises sur le vif… (Cf. notre édition du 09/10/21)

■ Une sanction pas assez lourde
Cette sanction n’est pas assez lourde. Il faut montrer l’exemple et conscientiser la nation sur l’importance de radier les corrompus du Royaume!  A méditer…
M.O.

■ Un entrepreneur des plus audacieux
Un grand merci à cet entrepreneur qui a eu le bon réflexe de refuser le diktat et a eu l’audace de dénoncer ce responsable corrompu malgré les risques qu’il encourait!
B.S.

                                                                            

Réseaux sociaux: Panne mondiale générale!

 La panne mondiale qui a affecté l’ensemble des réseaux sociaux de Facebook le 4 octobre dernier a fait réagir beaucoup de nos lecteurs, dont bon nombre s’inquiètent de notre dépendance massive au virtuel… (Cf. notre édition du 6/10/21)

■ Diversifions nos choix
Nous devons conclure de cette panne que la population utilisatrice de réseaux sociaux ne diversifie pas suffisamment ses ressources en matière de plateformes. Pourtant, ces dernières sont particulièrement nombreuses. Il y a l’embarras du choix! Apprenons donc à essayer d’autres canaux. Donner l’exclusivité à une seule et même firme est au final gage d’insécurité et de problèmes.
A.A.

■ Drogue
Notre dépendance aux réseaux sociaux est devenue phénoménale et inquiétante au plus haut point! Des jeunes aux personnes âgées, tout le monde y passe… Nos relations en ont été par ailleurs directement impactées et les enfants en sont devenus dépendants au détriment de la vie réelle! Cette panne a d’ailleurs provoqué de l’angoisse et de l’anxiété auprès de nos jeunes, comme si ils avaient perdu un proche de leur famille. Ce qui est sidérant! Ces applications sont littéralement devenues des drogues à part entière. A bon entendeur…
M.C.A.

                                                                            

Et d’autres réactions

■ Gestion de Casablanca: Un métro s’impose!

casablanca-gestion-015.jpg

Casablanca souffre du refus d'investir dans un métro digne de ce nom. Cela est avant tout dû aux préjugés, qui ont la vie dure dans la ville blanche. En effet, l’on entend souvent la phrase stupide «Il y a de l’eau sous la ville» sortir de la bouche des gens… Il faut cesser de la répéter! Les citoyens de cette métropole sont-ils au courant que le métro de New York ou celui de Montréal circulent sous l’océan et sous des rivières? La région de la ville a, par ailleurs, largement les moyens financiers de se doter d’un métro. Même l’Algérie vient d’en construire une ligne, c’est dire! Le Royaume a quant à lui refusé cette solution, optant à la place pour notre ridicule tramway national… Par ailleurs, tous les experts sont unanimes sur le fait qu’il faut taxer davantage les automobilistes et accorder plus de subventions aux transports en commun rapides. Nous gagnerons au final de vivre dans une ville moins bruyante, moins polluée et infiniment plus attractive! Ce qui sera largement rentable d’ici 10 à 20 ans ! Le cœur de ce problème vient d’une absence de vision mais aussi de courage de la part de nos dirigeants. Quant à nos talents, ils ne sont tout simplement pas à la bonne place… Nous avons davantage besoin de polytechniciens pour gérer nos villes que pour faire perdurer nos banques! A méditer…
A.P.

■ Nouveau gouvernement: Les élus de l’espoir

gouvernement-akhanouch-015.jpg

Les images de la cérémonie de nomination des nouveaux membres du gouvernement font penser en quelque sorte à des retrouvailles avec «l’autre Maroc». Celui où l’on sourit sans être gêné de le faire parce qu’on est ministre. Celui où la femme est libre de ses gestes et mouvements dans le respect d’autrui. Un Maroc au sein duquel le savoir et la connaissance sont la base de toute action politique, et dans lequel l’aléa n’est pas considéré comme une fatalité excusant automatiquement l’inaction! Un Maroc enfin qui combine à la fois jeunesse et anciens, pour pouvoir aller encore plus loin dans son développement…
A.A.

 

 

 

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite