×
+ L'ÉDITO
Par Dr Mohamed BENABID
Le 22/10/2021
Pass

Le pass vaccinal s’invite dans quelques jours pour un débat qui s’annonce chaud au Parlement. L’...

+ Lire la suite...
+ DE BONNES SOURCES
E-commerce: 14,9 millions d'opérations à fin septembre Par Fatim-Zahra TOHRY
Le 22/10/2021

Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 14,9 millions d'...

+ de Bonnes Sources...
Recevoir notre newsletter

Mezzour à la rencontre des opérateurs de l’aéronautique

Par L'Economiste| Le 22/10/2021 - 14:49 | Partager
Mezzour à la rencontre des opérateurs de l’aéronautique

Le Ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a tenu, vendredi 22 octobre 2021 au siège de l’Institut des métiers de l’aéronautique (IMA), une réunion de travail avec le Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS), consacrée à la feuille de route du développement du secteur aéronautique au Maroc.

A l’occasion, Mezzour a salué la résilience et la réactivité dont ont fait preuve les opérateurs du secteur aéronautique pendant la pandémie de la Covid-19. « Le Maroc a maintenu la totalité de ses sites de production en activité et a même connu le lancement d’importants investissements malgré la morosité », a déclaré le Ministre. Et de rappeler le rachat, en plein crise, de Bombardier par Spirit Aerosystems et la confirmation de l’extension de l’usine, en octobre 2020, l’inauguration du nouveau site de production LPF (pièces de réacteurs) ou encore l’accord conclu entre SABCA et PILATUS, pour la réalisation des aérostructures de l’aéronef PC-12.

Dans le cadre des perspectives annoncées, le Maroc prévoit également de renforcer l’intégration profonde des écosystèmes existants et de développer pleinement l’écosystème d’ores et déjà connecté à la locomotive historique Safran et, tout récemment, aux motoristes Rolls Royce, a rappelé le Ministre. Et de préciser que « la première grande mutation attendue dans le secteur concerne le moteur aéronautique et les évolutions environnementales. Notre ambition est de positionner le Maroc comme un acteur important dans la propulsion verte et nous ne ménagerons aucun effort pour y parvenir ».